Spectacle du 10/10/2014

Nom de l'entreprise

Ribauto

Domaine d'activité tiré au sort

Véhicules d'occasion

Description de l'entreprise

Chez Ribauto, le monde est organisé en deux parties : l’atelier et les bureaux, le monde du cambouis dont on se barbouille et le monde de la paperasserie dont on se débrouille. Entre les deux, c’est l’embrouille.

simca

Chez Ribauto, tout le monde n’aime pas nécessairement les autos. C’est le cas de Raphaël, qui préfère les bateaux aux échappements en pots. Lui ne rêve que de comptabilité, de factures à payer et de virements à effectuer.

Chez Ribauto, tout le monde n’aime pas ses collègues de boulot. C’est le cas de Abdan, mécano normand fan de taekwondo, qui insulte copieusement ceux qui n’adulent pas les autos et la graisse sur ses doigts patauds.

Chez Ribauto, tout le monde n’apprécie pas les efforts d’ingéniosité des mécanos. C’est le cas Julien, qui trouve que la Simca 1000 mise en expo n’est pas du plus bon goût et jure plutôt dans le paysage auto.

Chez Ribauto, celle qui travaille dans la partie bureau est ignorée de tous ces hommes plus ou moins idéaux. Elle, c’est Ségolène, dont la seule ombre au tableau est d’être moins écoutée qu’un concerto malgré ses talents en massage de dos.

Mais alors que Raphaël confie à Abdan et Julien son faible pour Ségo lors d’une sortie bateau entre poteaux, Julien se découvre un intérêt certain pour cette jolie Ségo et ses massages un peu chauds. Entre eux c’est le choc électro illico presto, ce que découvre Raphaël le lendemain au boulot. Il n’aura alors de cesse de mener Julien à échafaud pour récupérer sa Ségo, même si Ségo ne voit en Raphaël qu’un pingouin intello qui la met mal à l’aise au moindre de ses mots. Et Abdan qui ne voit rien de tout ça reste bien crado et pas finaud à huiler ses autos.

Bref, chez Ribauto, il s’en passe des belles, tant et si bien que toute la boîte finit par couler une bielle.

 



 

Spectacles précédents