Spectacle du 17/01/2014

Nom de l'entreprise

Archicool

Domaine d'activité tiré au sort

Architectes décorateurs

Description de l'entreprise

Paul a créé Archicool il y a de nombreuses années animé par un but, porter la mode et le bon goût dans les endroits qui en ont le plus besoin : hôpitaux, prisons, écoles, chantier naval de Saint-Nazaire, etc. Bourré d’idées, il est aussi victime d’un mal qui le handicape dans ses fonctions : il est incapable de prendre une décision. Il préférera nier les tensions au sein de l’entreprise plutôt que les régler.

Priscilla est jeune, c’est peut-être pour ça qu’avec Colette, le courant ne passe pas. D’autant que Paul, qui a vu le film « Hunger Games » il y a peu, a l’idée de les mettre en compétition sur le dossier Grumbert, ce qui rend peu à peu l’ambiance de travail exécrable. Tout est prétexte au conflit : places de parking, décoration du bureau, ambiance peu laïque, etc. Après une deuxième session métaphorique de tir à l’arc, Priscilla atteint le centre de la cible et une trève se met en place. Lorsque Grégoire signe un gros contrat avec les prisons américaines, c’est l’occasion pour Priscilla, qui a un accent américain impeccable, d’enfin s’évader.

La Boîte Archicool

Car Grégoire, arrivé comme stagiaire et peu populaire (personne ne veut en avoir la charge), s’affirme au fur et à mesure au sein de l’équipe, tant professionnellement qu’humainement. Il en devient un rouage essentiel, particulièrement efficace dans la gestion des contrats « prison ». Il est passionné par l’écriture et déteste toutes les religions, ce qui ne lui pose finalement pas tant de problèmes que ça avec Colette.

Colette est là depuis la création d’Archicool et officie en tant que maître d’oeuvre. Perfectionniste, soucieuse de bien faire son travail, elle se dit pure comme la marguerite mais son côté sombre prend le dessus lorsqu’elle est défiée par sa rivale Priscilla. Pour se rapprocher de Dieu, Colette allume des cierges pour purifier l’atmosphère et se laisser apaiser par les poèmes du jeune Grégoire, qu’elle adule.

Lorsque Vivianne, la chef de projet qui aime bien ses collègues mais aimerait bien aussi qu’elles arrêtent de plomber l’ambiance avec leurs chamailleries perpétuelles, prend le temps de découvrir Grégoire, c’est au cours de la pause déjeuner. Elle apprend à cette occasion que le jeune homme est atteint de priapisme et que le seul remède connu à ce jour consiste en la consommation de flanby’s. Lorsque Paul se voit obligé par les actionnaires à supprimer ces desserts à la cantine, Viviane prend des vacances pour aller chercher des flanby au chocolat pour Grégoire.

C’est le succès outre-Atlantique qui réussira à remettre Archicool sur la route de la cohésion d’équipe. Les prisons sont une vraie mine d’or…employee-semaine-la-boite

Votez pour l'employé de la semaine !

  • Colette, alias Emilie Bourel (44%)
  • Priscilla, alias Sophie Aumas (33%)
  • Paul (directeur), alias Romain Raulin (22%)
  • Viviane, alias Margot Massa (0%)
  • Grégoire, alias Julien Pichon (0%)

Merci de votre vote !

Loading ... Loading ...

 

Spectacles précédents