Spectacle du 21/11/2014

Nom de l'entreprise

Chez Emilie

Domaine d'activité tiré au sort

Cafés, Restaurants

Description de l'entreprise

Moi, c’est Xavier, et j’aime bien mon quartier.

Les habitants me connaissent tous. Certains me donnent une pièce toutes les semaines, d’autres jamais. Mais depuis que je traine mes guêtres dans ce coin de la ville, je reconnais quasiment tous les visages.

Quand je m’ennuie, c’est-à-dire à peu près tout le temps, je vais au bar, « Chez Emilie ». Des lustres que j’y vais, j’ai jamais demandé pourquoi ça s’appelle comme ça. J’y vais tellement souvent que certains croient que j’y travaille. C’est ma seule maison, le reste du temps, je pousse la chansonnette pour ramasser quelques pièces devant le supermarché.

On y fait de drôles de rencontres. Tiens, pas plus tard que l’autre jour, j’ai rencontré la coincée là, la directrice de l’école primaire Jules Ferry. Je sais pas comment ils ont construit tout ça, mais la cave du bar, dans laquelle je me glisse le soir à travers le soupirail, bah elle communique avec la cave de l’école. C’est là que j’lai vue Mme Véronique. Elle est bizarre, ya que deux choses qui l’intéressent, l’hygiène et la météo. L’autre point commun entre l’école et le bar, c’est Timothée. Il avait postulé à l’école avant de devenir serveur. C’est d’ailleurs Véronique qui lui avait fait passer l’entretien. Marrant, le monde est petit.

Jack, c’est mon copain. Pas idiot, mais un peu fondu du casque, un peu chien fou. Il bosse chez Emilie depuis un petit bout, avec son style approximatif et ses phrases touffues.

Il est marrant, je l’ai bien vu, quand Marina, la serveuse un peu acariâtre a sympathisé avec Véronique et qu’elles ont décidé de féminiser le bar, que ça l’avait tout chamboulé. Faut dire aussi, servir des grenadines aux gosses de l’école pour attirer une nouvelle clientèle, c’est timbré comme idée.

L’idée la plus folle qu’ils aient eue finalement c’est de m’engager. Bon, au début c’était pour payer mon ardoise de 850€, mais quand ils ont vu que mes reprises de Brassens ramenaient du monde dans le bar, ils m’ont gardé.

J’l’aime bien mon quartier.

Spectacles précédents