Spectacle du 28/05/2015

Nom de l'entreprise

Kémoute

Domaine d'activité tiré au sort

prêt à porter

Description de l'entreprise

« Avec Kémoute ! »

Voici un slogan qui n’est pas sans inspirer de l’entrain ! Boutique de prêt à porter, Kémoute est une entreprise familiale dirigée par Richard.

Ce mathématicien contrarié  en a hérité de son père, qui en avait lui-même hérité du père de son père, et initialement transmise par le père de son père de son père. Et c’est une bien belle affaire ! Une seule consigne pour la vente, « Toujours porter un accessoire Kémoute, mais vous le mettez comme vous le sentez ! »

fabric-657038_640

À la créa’, Jeanne l’anorexique fan d’animaux, qui cache de la nourriture dans ses poches, qui doute de son talent et souffre de la solitude seule au font de ses draps. Pourtant sa collection de vestes en marmotte et col en poil de truffes authentiques a été un franc succès. Tant et si bien qu’une commande exceptionnelle de 10 000 pièces a fait exploser le carnet des livraisons.

À la vente, le duo de choc : Marika et Robert. La première, de Clermont-Ferrand, vient faire sa vie à Paris et ne cesse de s’émerveiller de cette ville lumière. Elle n’a d’yeux que pour un Marc de sa ville natale, qu’elle cite sans se lasser mais que personne ne connait. Elle voudrait refaire les installations en vitrine mais aucun n’est réceptif à son talent. Le second, chanteur linguiste compulsif, découvre le monde merveilleux de la vente et en sue sang et eaux. Pour eux, les clients sont un public et eux jouent des rôles : un jour une baronne déchue et un jeune adolescent rebelle, le lendemain une ex-nageuse d’URSS et un ancien explorateur. Toute une série de personnage au service de la vente ! C’est sûrement ça, la force de Kémoute.

Kémoute est une drôle de boutique. Outre la porte communicante avec le dentiste voisin (pour faire gagner du temps à la clientèle), la styliste a un plan délirant : une ligne en moutons jaunes d’Auvergne. Elle prendrait les commandes et Richard passerait à la vente, pour un stage de 3 mois. Bonne poire (ou truffe), il accepte. Ce n’est pas le premier changement radical qu’il affronte, lui qui a déjà plusieurs fois « changé de bord » (mais il n’en dira pas plus à ce sujet, chacun ses secrets). L’entreprise délocalise à Clermont, pour voir pousser les moutons. Jeanne en profite pour révéler son union avec Richard. Richard en profite pour licencier Robert. Robert reprend sa liberté et s’en va batifolant dans les prés.

Un bien beau tableau avec de bien belles vestes, que « vous pouvez porter en mono-bras » si jamais elles ne vous vont pas.

« Avec Kémoute ! »

rat-terrier-76942_640

Spectacles précédents