Spectacle du 04/02/2015

Nom de l'entreprise

Les Pâtisseries de l’espace

Domaine d'activité tiré au sort

Pâtissiers

Description de l'entreprise

Gaël est à la tête des Patisseries de l’espace depuis maintenant 35 ans. Et comme le dit Chantal Lauby, c’est long, 35 ans.

Il a 2 employés : Tabatha, la boulangère type, qui vend ses croissants au froment avec amour et Guillaume, qui en pince un peu pour elle.

Delphine est la cliente ++ ou — selon où l’on se place. ++ parce que c’est la meilleure cliente, qui vient chercher tous les jours ses pains au chocolat et — parce qu’elle ne les paie jamais, rongeant tout le salaire de la pauvre Tabatha, victime de sa générosité.

Quand Fabrice débarque chez les Patisseries de l’espace, c’est avec un projet : désempâter la société. Ce mathématicien, né pour traiter les eaux usées, joue le rôle de couteau suisse dans cette entreprise, ce qui arrange Gaël, souvent occupé à faire des pauses pipi.

Alors c’est parti, Fabrice et Delphine font équipe : il est l’architecte du désempâtement, elle est la cliente testeuse. Sa passion, à lui, pour le chanteur des Pains au chocolat et son admiration, à elle, pour Le Roi Lion créent une synergie remarquable. Et ça marche : Delphine finit même par avoir un chouette cul !

Pendant ce temps, Tabatha continue de tenir la boutique. Elle en profite d’ailleurs pour se faire enfanter. Guillaume croit le plus beau jour de sa vie venu en apprenant sa paternité sauf que, visiblement, le responsable est plutôt Gaël… Ceci donne lieu à une discussion autour du congé maternité de Tabatha à la fois en chanson et en forêt.

Chez les Pâtisseries de l’espace, entre grands scientifiques, petites vessies et gros mangeurs, c’est souvent Guillaume qu’on roule dans la farine…


 

serguei

Serguei était notre invité pour cette date au Théâtre BO Saint Martin.

Nous avons été ravis de jouer à ses côtés et de le voir incarner le rôle de Gaël, directeur de cette entreprise.

Plutôt qu’une bio flatteuse racontant les nombreux talents de Serguei et ses faits d’armes sur scène, à la radio, à la télé, ou en tant que formateur, nous préférons résumer son idéologie à la phrase qu’il a bien voulu nous rédiger en nous envoyant son CV :

« je veux même pas de droit de regard INVENTES DES TRUCKS SI TES MOTIVéS »

Spectacles précédents