Le bilan annuel 2014-2015

Chaque mois, les chiffres de l’lNSEE tombent et dépriment les marchés. A la Boîte, on a nos propres statistiques (un poil fantaisistes). Quelques chiffres pêle-mêle.

sebAvec près de 60 boîtes interprétées, La Boîte a déjà créé, depuis septembre 2013, pas moins de 270 emplois. Entre les démissions, licenciements et éventuels décès d’employés (oui ça arrive), nous en sommes aujourd’hui à 224 emplois pérennes. Signe des temps, car oui c’est la crise ma pauvre dame, 4 boîtes n’ont malheureusement pas survécu à la soirée et ont été mises en liquidation judiciaire ou rachetées par la concurrence.

Depuis « Salut les copeaux », la toute 1ère Boîte dans le domaine de l’ébénisterie, le public a pu assister à 47 réunions de travail, 16 entretiens d’embauche et 11 pots de départ. Il a, de même, été le témoin privilégié de l’éclosion plus ou moins clandestine de 17 relations sentimentales entre collègues, certaines ayant même permis un heureux évènement (avec 3 bébés virtuels). En tout, ce sont près de 84 8870,30 euros de primes qui ont été distribuées, somme à laquelle il faut ajouter un pass VIP pour la mer des sables et une mine anti-personnelle (allez savoir pourquoi).

Niveau logistique, pas moins de 387 cafés, 12 tasses de thé et 24 bouteilles de champagne ont pu être bues, pour seulement 27 repas servis à la cantine. On en conclut que les employés boivent beaucoup plus qu’ils ne mangent et qu’une telle consommation de caféine peut expliquer, à elle seule, les tensions sociales qui ont pu être observées ici ou là.

Les domaines d’activité sont également très variés. Si les services à la personne et le commerce ont occupé une part prépondérante (coiffure, restauration, mécanique, prêt-à-porter), les cols blancs ne sont pas en reste, avec une agence de pub, un cabinet d’architecte ou encore des courtiers en bourse. A noter que la Boîte se moque allégrement de la distinction traditionnelle secteur public / secteur privé, puisque des services publics ont pu être abordés (hôpitaux, services fiscaux ou agence pour l’emploi).

Les employés de la Boîte étant multi-tâches, ils ont aussi donné dans des domaines relevant du secret défense (centrale nucléaire, agence de sécurité), des transports (compagnie aérienne, marine marchande), du divertissement (casino) et se sont parfois risqués au bizarre (numismates, camelots) voire au carrément sordide (prostitution).

Malgré ce bel éventail, il en reste encore beaucoup à explorer et comme chaque soir ce sera à vous d’en décider.